OM1899.com

 

 

 

.

Saison 2011/2012

Depuis l'abandon en 1986 de la section féminine, beaucoup de jeunes marseillaises pratiquant le football réclamaient à l'OM de recréer une équipe.

Après 2 années de réflexion, le directeur sportif José Anigo annonça, le 27 mars 2011, que des filles allaient de nouveaux revêtir le maillot de l'OM et que l'équipe jouera dans le championnat sénior à 11 du district de Provence.

Les candidatures arrivèrent, au club, de la France entière et de l'étranger. Au vue du nombre de demande, on organisa deux journées de détection au Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus sous l'oeil avisé du futur entraineur Christophe Parra, de deux anciennes olympiennes, Valérie Mannoni et Josianne Marcassoli, ainsi que José Anigo.

Il fallu un troisième tour d'évaluation pour peaufiner la future équipe, seulement 19 élues furent retenues pour défendre nos couleurs lors du prochain championnat.

Lors de la première journée les olympiennes l'emportèrent 10-1 sur Mazargues, affichant immédiatement leur prétention à la montée. Elles continuèrent à réciter leurs gammes en s'imposant sur de très large score. Elles inscrivirent 137 buts et en encaissèrent que 3. Seul Martigues, autre prétendant à la montée, limita l'avalanche de buts des attaquantes olympiennes. Le derby contre Endoume fut très chaud sur la pelouse et en dehors, mais nos représentantes reportèrent facilement les 2 rencontres.

Malheureusement en Coupe de France elles chutèrent avec les honneurs contre Cassis Carnoux, elles furent éliminées lors de la séance des tirs aux buts. En Coupe de la Ligue après avoir éliminé Six-Fours, elles furent battus par Monteux pensionnaires de D2.

--------- Barrages District / DH Challenger -----------

C'est dans la ville de Pégomas (Alpes-Maritimes) que se déroulèrent les 3 et 10 juin 2012, les barrages pour la montée en Division d'Honneur Challenger Féminines. Les représentantes des Districts : Côte d'Azur (US Cannes Bocca Olympique), Provence (Olympique de Marseille), Rhône Durance (Fénix Féminin Cavaillon) et Var (Bandol US) s'affrontèrent sur trois matches de 2x25 minutes, afin de désigner les 3 équipes qui auraient le privilège de jouer à l'échelon supérieur la saison suivante.

Pour les Olympiennes, la première rencontre face au FF Cavaillon, a eu lieu le 3 juin à 11h30, elle se solda par une victoire 2 à 0.

La seconde rencontre face à l'US Cannes Bocca Olympique se déroula le 10 juin à 10h00, elle se solda par un match nul 1 à 1 (victoire 6 Tab à 5). La troisième rencontre face à Bandol US se déroula le 10 juin à 14h00, elle se solda par une victoire 3 à 1.A l'issue de ces 2 journées, l'OM , US Bandol et USCBO montèrent en D.H Challenger (auteur Jean-Paul Genovèse).

 

 

 

Saison 2012/2013

Pour cette deuxième année, l'OM renforce toutes ses lignes avec les arrivées de : Anais M'Bassidjé, Alison Branchereau, Laetitia Abou Deraa (soeur jumelle de Cathy), Rachida Ahmed, Farah N'Ser, Elodie Debreuil et Hadia Ben Abdelghani. Cet effectif voulut par l'entraîneur Christophe Parra doit permettre à l'équipe de pouvoir jouer à fond toutes les compétitions, mais aussi à préparer les Olympiennes au niveau supérieur. Dès les premiers matches, l'OM montre qu'il est un candidat pour la montée, Bandol 0-5, Cavaillon 10-0, Monteux 0-6. La rencontre contre Cannes, autre très sérieux prétendant, montre aux Olympiennes qu'avec le travail, l'équipe a le potentiel pour jouer les premiers rôle. La rencontre est très disputée, les wOMens l'emportent finalement 2-1 et finisse à la trêve en tête. Les matches retour seront une simple formalité. Les olympiennes marqueront 17 buts (+3 pour forfait) et n'encaisseront pas un seul but ; Cavaillon 0-8, Monteux 4-0, Cannes 0-5, Bandol (forfait). Elles finiront 1ère de la division honneur Challenger en encaissant qu'un seul but et en inscrivant 43 buts. L'équipe écopera 3 points de pénalités pour n'avoir pas créée d'école de football féminine. La deuxième partie du championnat voit la réunification des deux poules de ligue (challenger et Elites). La encore les olympiennes prouvent qu'elles ont le potentiel pour l'étage supérieur. Victoires contre Le Thor (3-1), Six Fours (4-1), Rousset (0-5). Aubune sera la première équipe à faire chuter les joueurs de Christophe Parra à domicile (0-1). Mais les olympiennes ne se laissent pas démoraliser et enchaîne de nouveau les victoires : Gardanne (0-9), Mouans Sartoux (forfait), le Thor (0-7), Six Fours (1-5). De nouveau à domicile, le FC Rousset réalise l'exploit de battre les marseillaises (0-1). Cette nouvelle défaite permet à l'équipe de se remettre en compte et Aubune (0-2), Gardanne (6-0), Mouans Sartoux seront les dernière victimes. Malgré un handicap de 6 points dû à la non création d'une école de football féminin et de la non création d'une équipe de jeunes, l'OM finira première du championnat de Ligue réunifié.

En coupe de France l'expérience de l'année dernière porte ses fruits, elles élimineront US Thoroise 4-0 et en finale régionale le FC Rousset Sainte Victoire (6-2). Pour le 1er tour Fédéral, c'est l'ASPTT Montpellier, club évoluant en DH élite, que l'OM doit affronter. La bataille au milieu de terrain est très importante et aucune des deux équipes ne prends le dessus en première période. L'OM réussit à marquer rapidement, grâce à un coup de tête d'Angeline Guillemard, mais les Montpelliéraines réagissent immédiatement et égalisent. La fin de la rencontre est très disputée et le match peut basculer dans n'importe quel camp. Finalement c'est Montpellier qui marque, sur la fin, mettant fin au beau parcours des Marseillaise.

Pour leur première participation à la Coupe de Provence à sept, Saint Cannat sera la première victime (17 à 2). Le 30 avril la rencontre s'achève en eau de boudin. Alors que les Marseillaises mènent 6-3, l'éclairage public du stade s'arrête, l'arbitre doit arrêter la rencontre. Le District de Provence donnera le match à rejouer. Ce second match sera plus facile avec une victoire 15-1, Les olympiennes affronteront Aubagne en finale. La rencontre sera serrée et à la mi-temps, les deux équipes sont à égalité 2-2. Mais les olympiennes feront par l'intermédiaire de Cécilia Vignal (4 buts) se mettront définitivement à l'abri, 7-3 au score finale.

Au deuxième tour de la Coupe de la Ligue, l'OM affronte Nice, champion de la division d'honneur Elite et participant au barrage pour la montée en division 2. La rencontre est très serrée et disputée. Finalement les olympiennes l'emportent 3 à 4. Pour le 3ème tour les Olympiennes éliminent Toulon, 1er du district du Var (2-0) et en demi finale Six fours sur le score sans appelle de 5 à zéro. L'OM affrontera le FC Monteux qui évolue en 2ème division en finale. Les Marseillaises, malgré une bonne première période, s'inclineront 2 à zéro.

 

 

Saison 2013/2014

L'équipe se renforce de Amandine Blanc - Léa Rubio - Madeleine Anigo - Lugdivine Montagna - Myriam Said - Marine Fernandez - Charline Marcilly et Myriam Belkiri pour jouer l'accession en Division 2. Le club crée aussi une deuxième équipe qui évolue en district et entraîné par Jean-Christophe Colombi ainsi qu'une école de football féminin, dirigées par Josiane Marcassoli et Cathy Abou Deraa.

Dès la première journée l'OM fait bien figure de favori, avec une équipe encore en rodage, les blancs s'imposent à Mouans Sartoux 5-3. Pour leur deuxième match, au stade de la Pépinière, Le Thor s'inclinera 8-1. Mais les automatismes ne sont pas encore parfait et malgré une très nette suprématie numérique, les olympiennes s'inclinent 2-1 sur le terrain du FC Rousset. La défaite digérée, les marseillaises reprennent leur marche en avant, victoires sur Cannes la Bocca (11-0), Gardanne (1-16), Nice (10-0) et sur Toulon (4-0). Dans le derby contre le FAMF, l'OM privé de 6 titulaires, ne pourra fait mieux que le match nul, dans une rencontre qui fut très pauvre au niveau technique. Très combatives les joueuses de Christophe Parra réussiront à ramener le nul, grace à un but de l'inévitable Alicia Pourquies dans les arrêts de jeux. Mais le couperet fut très près. Pour son dernier match de l'année 2013, l'OM s'impose à Monteux, autre prétendante aux barrages sur le score de 2 à 0. La nouvelle année commence en fanfare, Victoire sur Le Thor (0-5), Nice (0-7), Toulon (0-2), FAMF (3-0). La rencontre face à Rousset, marquera le tournant du championnat, grace à leur victoire 3-1, les Olympiennes s'installent en tête du championnat et auront leur destin en main. Malgré le gâchis de nombreuses occasions contre Aubune et leur match nul 0-0, les Olympiennes ne se laissent pas démoralisés et finissent la compétition en enchaînant les victoires, Six-Fours (0-11), Cannes (0-3), Monteux (2-1). Ces résultats lui permettront de disputer les barrages d'accession à la deuxième division. Les Marseillaises, en qualité de prétendantes à la montée, imposent leur jeu ; victoire sur Sète 3-0 sur Mérignac 3-2 et à Montauban 1-4. Le match nul à Sète 2-2 les met en position favorable surtout que leurs poursuivantes ont fait également match nul. Sur le terrain de Mérignac la victoire 1-2 valide la magnifique saison et la montée en D2. Le dernier match contre Montauban, confirmera que les Olympiennes étaient bien favorites pour la montée (4-1).

Le parcours en coupe de France débutera par une victoire (1-3) sur les joueuses de Aubune dans un match engagée et dans une ambiance enflammée. Les toulonnaises seront rapidement mises hors course, 4-0 à la pose, dans une rencontre à sens unique (8-0). Pour le 1er tour fédéral, les Marseillaises retrouve le FC Monteux qui évolue en D2 et qui les avaient battu l'année dernière en finale de la coupe de la Ligue. Menée 3-1 à six minutes de la fin, les olympiennes réussiront à revenir au score et l'emporteront aux pénalty. En 32ème de finale, verra opposer les deux équipes de Marseille. Alicia Pourquies ouvrira le score pour l'OM et Cindy Thomas pour le FAMF égalisera. Malgré une très nette domination des joueuses du FAMF, plus rien ne sera inscrit. Mais cette fois la Bonne Mère n'était pas avec l'OM (4-3 tab). En coupe de la Ligue, Le coach laissa plusieurs joueuses au repos afin de donner plus de temps de jeu à d'autres. Dans ce match sérieux contre une équipe de Mouans Sartoux très dure à jouer, les Olympiennes s'imposeront sur le score de 1-0. Au tour d'après, la rencontre contre Toulon fut très intensive, les deux équipes jouant à fond toutes les phases de jeu du début à la fin de la rencontre. Grace à Cathy Abou Deraa et à Léa Rubio, les Marseillaise s'imposent 2-0. Cagnes Cros déclarant forfait au tour d'après, les joueuses de Christophe Para se retrouvent de nouveau en finale. Quatre jours après la validation pour la D2, les "copines" donnèrent une leçon de football (4-1) à Aubune, qui avait pourtant éliminé, au tour précédent, les tenants du titre.

L'équipe 2, entraînait par Jean-Christophe Colombi accèdera au niveau supérieur

 

  

PAGE 1 - PAGE 2 - PAGE 3

 

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.