OM1899.com

 

Article OM.net

du 14 avril 2019

Menées 1-0 à la fin du temps réglementaire, les joueuses de Christophe Parra ont trouvé les ressources pour recoller au score puis prendre l'avantage dans le temps additionnel. Les Olympiennes profitent du faux-pas de Saint-Étienne, leur concurrent direct pour la montée, à Nancy. L'OM est seul leader du championnat !

Il y a des matchs où les émotions sont plus fortes que d'autres. Cette rencontre face à Strasbourg en est la plus belle illustration. Devancées par Saint-Étienne au classement d'un petit point, les Olympiennes avaient l'obligation de gagner si elles voulaient croire encore à une éventuelle accession en D1. Seulement elles sont tombées face à une équipe de Strasbourg bien armée et venue à Marseille pour jouer. Les Olympiennes se sont laissées piéger en fin de première période. La capitaine adverse a ouvert le score sur coup franc direct permettant ainsi à Strasbourg de regagner le vestiaire avec l'avantage au tableau d'affichage.

En seconde période, les Olympiennes évoluaient avec le vent en leur faveur et se sont procurées un nombre incalculable d'occasions. La gardienne strasbourgeoise, en feu, a réalisé des parades exceptionnelles et lorsqu'elle était battue, ses coéquipières faisaient le travail. Seulement, à force de persévérance, la chance a fini par sourire aux Olympiennes dans le temps additionnel. D'abord, Sumo trompait Drinkwater d'une frappe dans la surface de réparation. Puis, l'arbitre accordait un dernier coup franc à l'OM. Pizzala s'en est chargé, trouvant Caputo au second poteau qui ne laissait aucune chance à la gardienne adverse. Le stress et l'impatience ont laissé place à une explosion de joie.

D'autant plus que Saint-Étienne n'a ramené qu'un match nul de Nancy (2-2). Les Olympiennes prennent donc, seules, la tête du classement et sont plus proches que jamais d'un retour en D1. Leur destin est entre leurs mains...

La réaction de Christophe Parra

"Je suis très fier de ce que les filles ont réalisé. Ce n'est pas évident. C'est ce qui nous a manqué durant le mois de novembre qui a été compliqué. Des équipes qui sont venues jouer de cette façon là, ici, il y en a eu quelques-unes et on n'avait pas connu l'échec. Aujourd'hui, le groupe a pris en maturité, en harmonie, en cohésion. Le résultat du jour en est le fruit. Bravo à elles même si on a été en difficulté en première mi-temps. En deuxième mi-temps, le travail a été fait pour mettre en difficulté le bloc adverse. On a beaucoup pêché dans la finition. La beauté du sport, c'est ce que nous avons vécu aujourd'hui. Tout est réalisable même dans les situations les plus critiques. C'est une belle leçon de sport. Ce groupe travaille. Il n'y a pas de calcul, il faut tout gagner."

  ---------------------------------------------

Article La Provence

du 15 avril 2019

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.