OM1899.com

Résumé du Petit Provencal

du 31 août 1936

METZ : 3

MARSEILLE : 1

  ____________________ 

Metz, 30 août.

Les équipes sont frénétiquement applaudies à leur entrée sur le stade plein à craquer, Marseille a le coup d'envoi et joue le soleil dans les yeux. . La première descente des Marseillais est interceptée par Nock et Metz contre attaque, mais Roger est hors jeu.

Le jeu est vif, l'énervement des joueurs leur fait cependant commettre des maladresses. Sur une belle attaque des Messin, Roger centre Hess, reprend mais la balle passe au dessus. Metz attaque le plus souvent, mais les avants locaux conservent trop longtemps la balle. Marseille commence à desserrer son étreinte et devient menaçant par ses ailiers Kohut et Zermani.

A la 21e minute, Kaburek ouvre à Rohrbacher, celui-ci botte au dessus d'Erevanian et ouvre le score.

Metz : 1 ; Marseille : 0.

A la 30e minute, sur coup franc botté par Roger, Rohrbacher marque un second but.

Metz : 2 ; Marseille : 0.

Les deux équipes commencent à jouer dur et l'arbitre doit donner un avertissement aux deux capitaines.

A la 33e minutes, sur une belle ouverture, Kaburek marque imparablement.

Metz :3 ; Marseille : 0.

Metz domine. Sur centre de Zermani, repris par Zatelli, le goal messin bloque in-extremis sur la ligne.

A la mi-temps : Metz : 1 ; Marseille : 0.

Le jeu reprend beaucoup plus lent, Marseille domine. Sur échappée de Zatelli, Kappé sauve dans les pieds de celui-ci, mais à la 7e minutes Marchal fait un main involontaire dans la surface de réparation, Zatelli transforme le penalty.

Metz : 3 ; Marseille : 1.

Sas se fait mettre en bouche pour jeu brutal. Le jeu dégénère en bagarre. Metz veut conserver le résultat et joue la défense à outrance.

CONSIDERATIONS

La victoire des Messins est régulière, car il jouèrent avec beaucoup plus d'entente que leurs adversaires dont la ligne d'attaque n'arrive jamais à couronner ses efforts. Marseille domina en premier période, fit bien pendant les 45 dernières minutes des efforts méritoires pour remonter le score, mais il était trop tard.

 

 

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.