OM1899.com

Résumé Le Provençal

du 21 août 1971

 

L'O.M. remporte le "Match des Champions"

 Les Olympiens ont été déclarés vainqueurs par tirage au sort

après un match nul (2-2) avec Rennes

BREST (Correspondant spécial) -- Le public Brestois a fait preuve hier, en pulvérisant un record vieux de deux ans 16 249 spectateurs contre 13 500 pour une rencontre Red Star - Rennes, que le professionnalisme était viable dans cette ville.

Seulement, le public brestois, qui encouragea uniquement les Bretons, fit montre d'indiscipline notoire. En effet, à la fin du temps réglementaire, les deux formations se trouvant dos à dos, il fut impossible de trer les séries de cinq penalties comme prévu, le terrain ayant été envahi par la foule.

Cette foire d'empoigne persistant, les dirigeants se virent dans l'obligation de procéder au tirage au sort, et ce fut Marseille qui sortit le premier du chapeau. La coupe des champions partira donc vers la Canebière.

Le score nul est d'ailleurs logique, car, si Rennes prit l'ascendant en première mi-temps, par contre l'Olympique de Marseille pourtant prouvé de ses vedettes lors du second time, se montra alors plus résolument offensif.

Disons que durant cette période, la défense rennaise, privée de Schlosta, flotta franchement.

1 à 0 à la mi-temps

Skoblar avait pris place dans la formation marseillaise et ne semblait nullement se ressentir de la blessure contractée devant Ajaccio. On le voyait d'ailleurs fréquemment aussi bien à droite qu'à gauche durant dix bonnes minutes passant la balle au ras du poteau d'Aubour, puis déviant subitement une balle vers Gress, qui, à quelques mètres du gardien rennais, tirait dans ce dernier.

Là, allait s'arrêter la supériorité marseillaise car, bientôt, Rennes, qui avait incorporé ses deux yougoslaves Kobescak et Mojsov (ce dernier vient tout juste d'obtenir sa lettre de sortie) allait prendre en main le milieu du terrain et se montrer particulièrement dangereux.

Fort heureusement pour Carnus, Terrier et Lenoir faisaient montre de maladresse.

Rennes allait cependant ouvrir le score à la 25ème minute sur un penalty quelque peu sévère. En effet, il nous a semblé que la charge de Hodoul sur Lenoir, juste à l'entrée de la surface de réparation, était bénine. Lenoir, à ras de terre et, puissamment, ne se faisait pas faute de transformer.

Vers la 40e minute on retrouve quelque peu la formation marseillaise au sein de laquelle Magnusson jouait les oubliés, Skoblar à ce moment là sur une balle aérienne de Leclercq reprenait de volée à trois mètres de Marcel Aubour, en faisant rempart de son corps, écartait le danger.

Marseille égalise

Privée de ses vedettes Skoblar, Magnusson, Gress, Carnus, Marseille lors de la seconde mi-temps, après que Couecou ait réussi un extraordinaire retournée dans la lucarne des buts de Marcel Aubour, qui se trouvé à la parade, Marseille allait encaisser un deuxième but. Un but cette fois magnifique signé Kosescak, une superbe reprise de volée à ras de terre qui laissait Kraft impuissant.

Mais les Marseillais allaient bientôt prendre en main le contrôle des opérations. Une percée de Couecou déviée d'extrême justesse et un arrière rennais sauvait sur sa ligne, un deuxième penalty tout aussi sévère que le premier mais cette fois au bénéfice de Marseille pour une obstruction sur Bonnel était transformé par Couecou. 2 à 1

Les Rennais allaient connaître alors des moments difficiles (tirs violents de Leclercq et Kula) avant de se ressaisir. Kraft au prix d'une superbe détente détournant du poing à ras de terre un tir extrêmement violent de Lenoir.

Les Marseillais allaient être récompensé de leur opiniâtreté offensive. A la suite d'un corner, Bonnel, de la tête égalisait. Le dernier quart d'heure allait être plus quelconque malgré le désir de chaque formation de ramener une autre coupe celle des champions. Par Toublanc, Rennes faillit l'emporter... la suite on la connaît.

Les meilleurs à Marseille : Kula, Couecou, Leclercq, Skoblar, Gress, Bonnel

 

Auteur : Pierre Chable

--------------------------------

(autres photos)

 

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.