OM1899.com

.Article de om.net

du 13 septembre 2011

L'Europe sourit à l'OM (0-1)

 

Au prix de choix tactiques réussis, l'OM est allé s'imposer à Athènes face à l'Olympiakos grâce à un but de Lucho (0-1). Une victoire qui fait du bien au moral et qui lance bien les Olympiens dans leur groupe de Champions League.

Il n'y a finalement que la Ligue 1 qui ne réussit pas à l'OM actuellement. Un mois et demi après le succès lors du Trophée des Champions contre Lille (5-4), les Marseillais ont donc enfin retrouvé le goût de la victoire grâce au but en début de seconde période d'un Lucho requinqué. Elle arrive au bon moment tant les dernières semaines ont été difficiles sur le plan national, elle permet aussi de rentrer au mieux dans la compétition reine en étant leader du groupe quand, dans le même temps, Arsenal et Dortmund sont restés dos à dos (1-1).

Certes, ça s'est vite vu que l'Olympiakos était totalement à court de compétition mais ne boudons pas notre plaisir, l'OM a été bon ce mardi dans les conditions toujours houleuses d'un match en Grèce et cela malgré une fin de deuxième mi-temps plus délicate et l'exclusion de Fanni dans les arrêts de jeu.

La première surprise venait des choix de Didier Deschamps, autant dus aux difficultés actuelles qu'à pas mal de forfaits. Nkoulou de retour dans l'axe, Traoré lancé d'entrée en Champions League en arrière gauche et Morel en milieu gauche, des choix a priori défensifs mais finalement payants tant les deux derniers cités notamment furent bons. Face à des Grecs qui se contentaient d'abord de jouer simple et bien, les Marseillais se créaient comme souvent pas mal d'occasions. De la tête non-cadrée de Diawara (2e) aux frappes lointaines de Cheyrou (15e) et Morel (23e), ils poursuivaient sur la lancée d'une équipe qui crée sans pour autant concrétiser.

Sur une pelouse loin d'être terrible et malgré le si bruyant public local, la partie devenait de plus en plus hachée. La faute à des Grecs qui commençaient déjà à piquer du nez malgré un Mirallas remuant (19e, 21e). Dur quand on démarre sa saison avec un match de Champions League. C'est donc logiquement que l'OM finissait fort sa mi-temps. Sur un bon travail de Traoré, la tête de Cheyrou passait près suite au centre de Morel (35e) avant la grosse occas' de la première période. Lancé côté gauche, Remy fixait Papadopoulos et frappait dans un angle difficile sur le poteau (37e) !

Suffisant pour "mériter de mener" comme le confiait le coach à la pause. Ce fut le cas très vite après le retour des vestiaires. Sur un déboulé côté gauche plein de crochet, Morel centrait fort au premier poteau pour Lucho qui, toujours bien placé, marquait de près (0-1, 51e). De quoi assommer totalement l'Olympiakos ? Ca semblait d'abord être le cas quand la grosse frappe de Cheyrou était claquée par Costanzo (62e) ou quand Diawara manquait le ballon de la tête sur corner (63e). L'OM connaissait pourtant sa période la plus difficile par la suite.
L'entrée du virevoltant Djebbour amenait ainsi de la pagaille dans la domination olympienne. L'Algérien manquait notamment sa reprise de près (75e) et le danger planait jusqu'à la fin sur les buts d'un Mandanda qui n'eut pourtant pas tant de travail que ça à effectuer.

Seulement quelques frayeurs pour cet OM qui a reculé et s'est mis en danger avec l'exclusion de Fanni dans les arrêts de jeu... Il fallait bien souffrir un peu pour apprécier comme il se doit ce succès bienvenu.

.

______________________________________________________________

2' : Premier corner pour l'OM. Il est tiré par Cheyrou sur le côté droit. Traoré dévie de la tête au premier poteau, puis Diawara manque de rabattre le cuir au fond des filets. C'était une belle occasion pour les Marseillais d'ouvrir la marque.

3' : Coup franc en faveur des Grecs sur le côté droit. Mandanda réalise une sortie autoritaire du poing. Mais Amalfitano sèche Mirallas et offre un nouveau coup franc à l'Olympiakos.

9' : Fejsa alerte Abdoun en profondeur. Nkoulou réalise une intervention défensive bien approximative. Fort heureusement, les Grecs ne parviennent pas à l'exploiter.

10' : Coup franc en faveur des vice-champions de France, avec toujours Cheyrou pour le frapper, depuis le côté gauche. Traoré parvient à mettre sa tête, mais il est contré par la défense adverse.

19' : Après un tacle manqué de Diawara, Holebas trouve Mirallas. Le Belge enchaîne un crochet puis une frappe à ras de terre, proprement captée par Mandanda.

22' : Bonne phase de jeu des hommes de Didier Deschamps. Lucho Gonzalez puis Cheyrou sont en position de frapper, mais leurs hésitations font les affaires de la défense de l'Olympiakos qui peut se dégager. Morel tente finalement sa chance du pied gauche. Prise de balle impeccable de Costanzo. Le portier italien de l'Olympiakos effectue sa première intervention de la soirée.

27' : Lucho Gonzalez est servi dans l'axe par Cheyrou, mais il n'arrive pas à appuyer sa frappe, qui passe de toute façon nettement à côté.

31' : Abdoun file sur le côté gauche. Il lève la tête et adresse un centre qui file jusque dans les bras de Mandanda.

34' : Bonne intervention défensive de D. Traoré. Dans la foulée, les visiteurs partent en contre sur le côté gauche et Morel est séché par Torosidis. Cheyrou frappe ce nouveau coup franc, depuis le flanc gauche. Les grands gabarits que sont Diawara, Diarra et Traoré sont montés, mais les Grecs prennent le dessus dans les airs.

36' : Deuxième opportunité en faveur de l'OM, avec un centre parfait de Morel, depuis l'aile gauche. Au premier poteau, Cheyrou place un coup de tête qui passe de peu à côté, alors que Costanzo semblait battu.

37' : Lancé sur le côté gauche par Cheyrou, il fixe Papadopoulos, repique au centre et place un bon tir à ras de terre du droit. Cette fois-ci, Costanzo est suppléé par son poteau.

39' : Mirallas réalise un festival de roulettes et de dribbles chaloupés dans un petit périmètre entre trois défenseurs marseillais. Il finit son oeuvre par une frappe du droit, qui n'est pas cadrée.

43' : Dans sa position d'ailier gauche, Morel réalise une nouvelle accélération. Il tente de centrer au premier poteau, mais Rémy arrive trop tard. Les Grecs peuvent reprendre possession du ballon.

47' : Un centre de Torosidis sème la panique dans la défense phocéenne. Malgré le pressing de Mirallas, les hommes de Didier Deschamps s'en sortent.

51' : Sur une contre-attaque phocéenne, Morel file sur le flanc gauche et adresse un centre parfait pour l'Argentin, lequel dévie victorieusement le ballon du gauche, de près au premier poteau.

58' : Amalfitano tente d'enfoncer le clou sur une nouvelle offensive provençale. Son centre est toutefois intercepté par la défense de l'Olympiakos.

61' : Rémy part en contre sur le flanc droit, mais il bute sur Papadopoulos.

62' : Sur une touche rapidement jouée par Azpilicueta, Cheyrou enchaîne un contrôle et une frappe limpide du gauche. Costanzo dévie le ballon du bout des gants en corner. Nouveau corner tiré par Cheyrou depuis le coin droit. Le ballon passe dans une forêt de jambes. Diawara arrive trop tard pour placer sa tête plongeante.

75' : Sur un centre venu de la droite signé une nouvelle fois Torosidis, Djebbour place une reprise de volée de près du gauche. Le ballon flirte avec la cage défendue par Mandanda.

77' : Djebbour, décidément l'homme à surveiller, fait la différence sur le côté droit. Mais Nkoulou réalise une superbe intervention défensive. Il résiste, épaule contre épaule, au joueur algérien, avant d'assurer une relance très propre.

79' : Abdoun reprend de volée le ballon comme il vient. Sa tentative du gauche passe nettement à côté.

87' : Sur un centre vicieux d'Holebas venu de la gauche, Mandanda hésite à sortir. Les Marseillais évitent le pire et concèdent un simple corner. Mandanda se rattrape bien et capte proprement le corner grec.

corner grec.
Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.