OM1899.com

 

Résumé du Petit Provencal

du 14 mai 1934

L'Olympique de Lille

prend nettement le meilleur

sur les Olympiens marseillais

 ____________________

O. LILLOIS : 6 - O. MARSEILLE : 1

____________________

Lille, 13 Mai.

 

C'est la foule des grands jours pour ce match très important, aussi bien pour les Méridionaux que pour les Nordistes.

À l'appel de l'arbitre, les deux équipes prennent place. Les Marseillais présentent leur équipe réserve. Lille, qui a le coup d'envoi, descend par Simonyi. Un coup franc, bien tiré par Charbit, est repris par Desfossé. Les Méridionaux sont déchaînés. Une belle descente de Decottignie-Simonyi est stoppée " in extremis ". Un corner pour Lille passe à côté des bois ; un deuxième corner est tiré une minute après. Les Méridionaux doivent s'employer à fond. Un shoot de Simonyi , tiré à trente mètres, frise la barre. Les joueurs sont énervés.

Les marseillais, eux, se comprennent mieux et inquiètent très souvent le gardien lillois. Lille, cependant, bénéficie de plusieurs corner qui ne donnent aucun résultat. À la vingt-septième minute, Marseille obtient un corner, bien tiré par Lopez. La balle frappe la barre et rentre dans le jeu. Boyer n'a qu'à la pousser. O. Marseille, 1 but ; O. Lille, 0.

Lille réagit en attaque. Deux corners restent sans résultat : un troisième est transformé par Windner d'une tête : O. Marseille, 1 but ; O. Lille, 1.

Trois minutes après, sur un centre de Beaucourt, Decottignies reprend et place la balle dans les filets; O. Lille, 2 ; O. Marseille, 1.

Les Lillois dominent maintenant et les Méridionaux ont fort à faire. À la 44e minute, une descente de Decottignies-Simonyi, et Laurent termine par un but marqué de la tête. À la mi-temps Olympique Lillois, 3 buts ; Olympique de Marseille, 1 but.

Dès la reprise, à la deuxième minute, Simonyi marque le quatrième but, mais l'arbitre ne l'accorde pas. Van Dooren, qui fait sa rentrée à Lille, fait une magnifique partie et brise toutes les descentes. À la septième minute, après un cafouillage devant les bois de Marseille, le quatrième but est inscrit par Lille.

Le cinquième suit aussitôt sur un shoot plongeant de Meurisse.

Les Marseillais sont débordés et se trouvent tous devant leur goal pour le protéger. Une descente de Boyer et d'Alcazar oblige Desfosses à intervenir. Il le fait avec brio. Le jeu se ralentit : les Lillois vivent sur leur avantage, et Marseille ne peut s'atteler à remonter ce lourd handicap. Desfosses est un moment à l'ouvrage ; pas pour longtemps, car un sixième but est marqué par Lutterlock.

..

.

.

.

.

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.