OM1899.com

Résumé du Petit Provencal

du 01 juin 1936

POUR LA CLOTURE DE LA SAISON OFFICIELLE

L'Olympique de Marseille a été battu

sur son terrain par le Red Star par 4 à 1

____________________ 

Partie décevante s'il en fut. A quoi l'attribuer ? Sans doute à la longueur de la saison ; sans doute aussi aux nombreux matches joués ces dix derniers jours par l'O.M.

Quoi qu'il en soit, les quelques 6.000 spectateurs qui suivirent hier la partie OM-Red Star furent loin d'être satisfaits de l'exhibition fournie... par les locaux tout au moins.

Nonchalance, imprécision, manque d'allant, furent les défauts de la plupart des équipiers blancs ; pas de tous heureusement, mais on savait la machine lassé, fatigué le ressort étant cassé.

Devant une telle formation, le Red Star qui jouait une partie capitale, s'en donna à coeur joie. La fabuleuse ligne d'attaque avec Dominique, Laporte, Sas et surtout Aston et Stabile, put évoluer à son aise et "sortir le grand jeu".

Des le coup d'envoi l'O.M. part en trombe et moins de trois minutes après un fort joli but amené par Zermani qui sert Zatelli lequel centre sur Meister qui bat Gonzales sans rémission.

Sitôt la remise en jeu au lieu de poursuivre leur offensive, les locaux ralentissent l'allure et laissent le commandement des opérations aux Parisiens.

L'O.M. comme cela s'est souvent vu, opère par échappées ; ce sont des actions isolées, fort plaisantes certes, mais utiles surtout à faire ressortir la classe et les possibilités des joueurs. Le Red Star qui compte l'ancien olympien Max Conchy dans sa défense, ne se laisse pas prendre à ce jeu et ces attaques qui fusent et percent l'emprise visiteuse viennent, soit se heurter sur une excellente ligne arrière soit se terminer en dehors des buts.

Après vingt cinq minutes de jeu le Red Star a égalisé grâce à Stabile, et le jeu se trouve reporté devant les bois locaux.

Dix minutes plus tard, par l'aile droite le Red Star amorce une attaque qui vient jusqu'à Stabile ; Di Lorto veut parer et glisse. Stabile porte sans peine à deux le score à deux le score de son équipe.

Toujours serré, l'O.M. parvient à incursionner à deux ou trois reprises ; Zermani a un de ses déboulés arrêté par Schweitzer, tandis que Gonzales plonge à deux reprises au devant de Zatelli qui, de ce fait, shoote les deux fois au dessus.

Et c'est aussitôt une offensive visiteuse qui succède à ces essais.

La mi-temps arrive sur ce score de 2 à 1 en faveur des Redstarmen.

L'Olympique a quelque peu modifié sa formation à la reprise, en ce sens que Pascal cède sa place de demi à Durand et par suite opère à côté de Mester, à l'aile gauche.

Jouant contre le vent, le Red Star continue pourtant sa pression et joue non seulement pour maintenir son avance, mais encore pour l'augmenter si possible, et il parviendra grâce à Stabile et Laporte.

Stabile, tripoteur émérite, rapide et servi à souhait, jettes à maintes reprises le désarroi dans le camp local. Il convient de signaler également les fort belles incursions de Mester toutes très dangereuses et toutes prêtes d'aboutir ; Malheureusement par la suite, ce joueur sera quelque peu oublié , alors qu'il représentait le point fort de l'attaque olympiennes.

Après onze minutes de jeu, un assez long cafouillage se produit devant les bois de Di Loto, Laporte en profite pour inscrire un troisième but.

Le public marque son mécontentement de voir le peu d'énergie des locaux. Emoustillés ces derniers tentent une échappée ; Mester centre sur Zatelli qui botte à ras de terre, Gonzales plonge et du bout des doigts met en corner. Botté ce dernier est dégagé.

La réplique ne se fait pas attendre, Saas, seul à trois mètres, met au dessus un but qui semblait tout fait. Puis c'est Aston qui part du centre, double Henry Conchy et shoote au ras ; Di Lorto plonge à son tour et, comme son vis à vis, met en corner du bout des doigt aussi. Deux autres corners pour le Red Star ne donnent toujours rien et la partie devient monotone par la réédition constante des opérations enregistrées.

A la 35è minutes, Saas après plusieurs feintes marque le quatrième et dernier but de la partie.

La fin n'améliore pas la qualité du jeu local et ne voit pas d'avantage ralentir les visiteurs qui manquent de peu d'aggraver encore le score.

Finalement M. Marx siffle la fin de cette partie, décevante s'il en fut.

Parmi les joueurs locaux qui se sont distingués, il convient de citer Mester, Henry Conchy, et Bastien.

Au Red Star, ligne d'attaque pleine d'ardeur bien soutenue par une ligne de demis pas de très grande classe peut être, mais d'une grande activité certainement ; bonne défense dans l'ensemble, malgré quelques erreurs.

Ainsi se termine la saison officielle, le Red Star a obtenu deux points désirés et amplement mérités.

P.E.

  

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.