OM1899.com

Résumé Le Provencal

du 08 novembre 1948

Grâce à Robin et Nagy, l'O.M.

bat nettement Metz sur la fin

Metz (de notre correspondant particulier : André Antoine).

- Terrain en bon état quoique légèrement glissant. Bon arbitrage de M. Merck, recette un million pour 19.000 spectateurs.

D'entrée, la défense messine est alertée et doit concéder un corner à la 3e minute, peu après Baillot prend la balle à Salem et sert Deléglise, qui met à coté.

Bollano, excellent chien de berger, lance judicieusement les deux extrêmes Nagy et Pironti. A la 8e minute, Cassino doit plonger et Nagy blessé à la tête, mais quoi que claqué, conserve sa place. Marseille domine et attaque. Cependant, Baillot, qui prend Salem à contre-pied, oblige Amar à intervenir. Nouvelle descente de Nagy, qui, malgré l'opposition de Battiston, centre sur la tête de Bihel et celui ci met au-dessus. Peu après, Rodriguez dégage faiblement et Ignace reprend de volée des 40 mètres. Amar surpris par la violence du shot, ne peut détourner en corner. Il y a 19 minutes que l'on joue, Marseille adopte le jeu de voles et Metz desserre peu à peu l'étreinte et obtint deux corners, aux 19e et 21e minute. Bihel déplacé à l'aile, centre sur la barre, Pironti bien placé est devancé dans l'intervention par le goal messin. Cizowski prend Salem à contre-pied et tir violemment, Amar doit s'y prendre deux fois pour bloquer. Battiston est blessé à son tour, mais ce n'est pas grave.

Nouvelle pression de Marseille : Nagy passe Battiston et glisse la balle entre le goal et la barre. Marseille 1 - Metz 0

Il y a 33 minutes que l'on joue. Une minute après, Nagy marque un deuxième but et l'arbitre le refuse pour hors-jeu. A la 44e minute, coup franc contre Salem, à 25 mètres et c'est la mi-temps. Le rythme s'est sensiblement ralenti dés la reprise. Coup franc pour Metz aux 18 mètres, Hoffmann shoote cette fois sur le mur.

Robin et Bollano monopolisent toutes les balles, mais les avants de pointe marseillais jouent avec moins d'ardeur.

Un nouveau coup franc contre Marseille est shooté par Battiston, et Amar intervient in extremis. Une contre attaque marseillaise vaut un coup franc à 20 mètres que Bollano shoote sur la barre. Metz domine légèrement et change sa formation. Deléglise joue à l'aile gauche. L'O.M. obtient un coup franc pour faute de Battiston et Cassino intervient avec bonheur. L'inter lorrain Burda, dont c'est le premier match en championnat de France professionnel fait de la bonne besogne. Deléglise, prend la balle au centre du terrain et glisse à Cizowski qui de 30 mètres bat le goal marseillais et égalise à la 69e minute.

Sept minutes après, Rodriguez pris de court, concède un corner, qui ne donne rien. A la 84e minute, Robin bien servi marque et redonne l'avantage à son équipe.

Marseille 2 - Metz 1

Metz joue alors l'attaque et ce qui devait arriver arriva ! Les attaquants marseillais par de rapides contre-attaques marqueront encore deux fois : par Robin à la 87e minute qui reprend de volée une remise en touche et prend le goal messin à contre-pied : et par Nagy à la 89e minute, qui reprend de la tête un centre de Bihel.

Marseille a donc enlevé ce match dans les six dernières minutes. Disons tout de suite que l'O.M. mérita amplement sa victoire, tant sa supériorité technique et tactique fut évidente. Le tenant du titre domina son adversaire dans tout les compartiments du jeu : défense solide et volontaire, Carré magique tour à tour destructeur, efficace et constructeur intelligent ; attaque rapide et puissante.

Le score peut paraître pourtant un peu lourd : il est dû à l'affolement des arrières messins après le deuxième but (Robin) ; à la blessure du gardien de buts, qui finit la partie dans un état bien inquiétant, puisqu'il dut être transporté à l'hôpital à la fin du match.

 

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.