OM1899.com

_________________________________________________________

 

Le douzième homme est arrivé

OM- NANTES Août 1967 : soir de premières. Joseph Bonnel offre la victoire pour ses débuts en blanc. Hubert Gueniche remplace Laurent Robuschi à la 87è minute, le N.12 entre dans l'histoire

---------------------------------------

 

Deux, trois et bientôt quatre changements autorisés en cas de prolongation : le foot a bien évolué, on est loin de l'injustice d'une équipe obligée de finir à dix, avec un joueur à la jambe cassée qui boitille le long de la touche. En France, c'est le 19 août 1967 qu'a été introduit le douzième homme, invariablement avec le N 12, à une époque où les joueurs étaient numérotés de 1 à 11.

Le premier douzième homme de l'histoire de l'OM a été Hubert Guéniche, un ailier gauche né en Tunisie, formé en banlieue parisienne, aujourd'hui âgé de 71 ans, et que nous aurions bien aimé retrouver. Il a gagné la coupe de France en 1969 avec l'OM, ce qui le rend encore plus "historique" que ces trois minutes jouées contre Nantes pour la première journée de championnat, avec une méritoire victoire face à l'un des favoris du championnat, devant 25 000 personnes, ce qui était déjà beaucoup en cet été chaud. Guéniche avait remplacé Laurent Robuschi, l'un et l'autre disputant là leur premier match officiel sous le maillot blanc.

Robuschi ailier faux pied

Laurent Robuschi, qui a aujourd'hui 80 ans, vit sa retraite sur sa Côte d'Azur natale. Il avait participé, sans jouer à la coupe du monde avec la France en Angleterre.

 

"L'OM me voulait dès 1966, mais Bordeaux, où je jouais depuis 1959, n'acceptait pas de me laisser partir. Je mettais ma quinzaine de buts par saison. Et puis, en 1967, Robert Domergue et Marcel Leclerc ont réussi à me faire venir. Me rapprocher d'Antibes ,où j'ai d'ailleurs fini ma carrière, c'était mon rêve. Le faire en jouant à l'OM, c'était l'idéal."

Ce premier match au Vélodrome allait mal se terminer, après un mauvais coup, involontaire, d'Henri Michel sur son tibia, qui n'était pas protégé comme aujourd'hui. Curieusement, l'aspect symbolique et l'importance de ce premier remplacement en match officiel dans l'histoire de l'OM n'avait pas été mis en exergue. "Je ne m'en souviens pas non plus, avoue Laurent Robuschi. En revanche, je me rappelle le match suivant, à Bordeaux, face à mes anciens coéquipiers et un public qui m'avait applaudi. J'avais ouvert le score sur un corner tiré par Jean-Pierre Destrumelle, qui ensuite avait été blessé et remplacé encore par Hubert Guéniche, à qui j'avais servi la balle de la victoire 2-1. Comme quoi, nous pouvions jouer ensemble aussi. J'étais droitier, même si j'ai beaucoup joué côté gauche comme ça se fait souvent de nos jours, pour rentrer et mettre des frappes brossées."

 

 

 

Contre Nantes, où l'OM "n'était pas encore une équipe" selon l'analyse de Maurice Fabreguettes, ce n'était pas Robuschi qui avait marqué mais Joseph Bonnel, qui lui aussi, disputait son premier match avec l'équipe marseillaise. Un coup de tête victorieux qui en annonçait bien d'autres... "Bonnel, c'est un symbole. Le signe que nous avions vraiment une bonne équipe, avec Djorkaeff, Artélésa, Tassone, Escale, Zvunka, Destrumelle, notre Joseph devant. Et ce jour-là, je crois qu'il y avait aussi Invernizzi. Le pauvre Jean-Pierre..."

Le pauvre ? Mais l'ancien attaquant de Limoges qui n'a passé qu'une saison à l'OM est toujours vivant... "Oui, bien sûr, ajoute Laurent Robuschi. Et tant mieux ! Mais je songe à ce qu'il a vécu à l'OM.

C'était un bon attaquant, mais avec Domergue il s'est complètement effondré. Ça n'était jamais assez bien pour lui, Jean-Pierre a perdu ses moyens, il était dépressif au point d'avoir un grave accident de voiture en rentrant chez lui à Limoges.

Quant à moi, quand je me suis déchiré le muscle d'une cuisse, Domergue m'a fait reprendre trop tôt et je n'ai jamais retrouvé mes moyens..."

Mario Albano

--------------------------------

Lien vers la rencontre >>>

Fiche joueur Laurent Robuschi >>>

-----------------------------

 

 

.

.

.

.

Retour
Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.