OM1899.com

 

Résumé du Petit Provencal

du 24 décembre 1933

O. M. : 7

RENNES : 1

 ____________________

 

Près de cinq mille personnes assistaient hier à la rencontre de championnat professionnel qui opposait aux Olympiens locaux les universitaires Rennais. Le temps splendide et la valeur des équipes en présence contribuèrent au succès de la journée.

Le terrain lourd et glissant gêna au début surtout les locaux qui furent loin de garder immaculés leurs maillots pourtant sortis bien blancs. Les visiteurs s'en accommodèrent bien mieux et évoluèrent avec beaucoup plus de facilité. Cet avantage aurait dû leur suffire, et sans les accrochages souvent irréguliers du début, émanant de Sépelin et de Jack Jean surtout, l'équipe rennaise aurait emporté une grande sympathie tant tous les joueurs firent preuve de volonté, de technique et d'ardeur.

Partis très vite, ils obligèrent les locaux à s'employer à fond dès le début et l'on assista au cours de la première mi-temps, à une véritable débauche de beau jeu, passes savantes, feintes, ouvertures, fusaient de part et d'autre, se terminant invariablement par des pressions exercées par les attaques des deux parties sur les défenses adverses. C'est d'abord Volveiller, l'avant-centre de Rennes qui oblige Di Lorto à mettre en corner après un plongeon magnifique, mais qui le couvre d'une épaisse couche de boue. Bien botté, le corner ne donne cependant pas de résultat.

Peu après Boyer est fauché par Rose à la limite de réparation. Le coup franc que tire Eisenhoffer est très bien dégagé. Voici ensuite Kurka qui a une intervention heureuse et qui sauve in extremis une situation des plus périlleuses, et la balle dégagée et le motif d'une nouvelle attaque locale. Séfelin donne un coup de pied à Kohut dans la surface de réparation et contrairement à toute atteinte, le penalty qui eut sanctionné ce geste n'est pas accordé par M. Vauzel qui arbitre. Rennes admirablement soutenu par son demi centre Schneider force toujours l'allure. Les locaux moins bien partagés non pas en Kohut II un pilier de la classe du reste du team, cela n'a rien d'extraordinaire étant donné que Kohut II a place à l'inter droit. Malgré tout sa partie d'hier fut faite de beaucoup d'à propos et certainement on sent chez ce joueur une valeur et une compréhension du football, susceptibles de faire de lui un équipier omni-postes.

Le premier but de la partie survient à la 35e minute et est marqué par Alcazar sur un beau centre de Kohut I. La réplique ne se fait pas attendre et sur l'attaque qui fait suite à la mise en jeu, vaillant marque pour Rennes sur service de Volveiller.

La partie se poursuit rapide. Chauvel, inter gauche, souffre de la jambe et boîte, ce qui ne l'empêche pas d'être toujours fort bien placé, et de tirer à la limite du temps un bolide que Di Lorto bloque superbement.

Ainsi le repos arrive sur le score de 1 à 1, image assez exacte de la partie.

Dès la reprise Rennes repart très vite mais ne peut pas soutenir longtemps cette allure. Les locaux au contraire sont mieux à leur affaire et ne ralentissent pas, les combinaisons sont fort belles, passes justes, ouvertures faites avec beaucoup d'à-propos.

Il y a quatre minutes seulement que l'on joue tant Zermani sur passe d'Alcazar porte à 2 la marque pour l'O.M.

Rennes baisse pied, les joueurs disputent bien moins la balle et ne cherchent plus l'homme ; la défense est mise fréquemment à contribution et s'en sort généralement bien.

À la 15e minute, d'un superbe heading, Alcazar reprend un centre d'Eisenhoffer et bat Collet pour la 3e fois.

Loin de ralentir devant cet avantage, l'O.M. maintient le train.

Rennes a quelques échappées dangereuses qui viennent se briser sur la défense locale.

À partir de la 28e minute, quatre nouveaux buts sont marqués à la cadence d'un par deux minutes. D'abord après une offensive fort belle, Kohut I réalise un centre arabe de terre que Rose dans une fâcheuse interception place dans le filet de son temps.

Ensuite Kohut lance Eisenhoffer, celui-ci centre impeccablement, Zermani réceptionne place sa balle et de trois mètres inscrit le 5e but pour l'O.M.

Encore amené par Kohut sera le 6e, son centre est d'une grande précision ; Boyer opère une feinte qui trompe Collet et qui permet à Alcazar de scorer dans un beau style.

Enfin Alcazar, servi par Zermani remonte le tiers du terrain, dribble demis et arrières et pousse une balle que le gardien ne s'attendait pas à voir venir.

Rennes est désemparée, cette deuxième mi-temps a vu son effondrement. Partis trop vite les joueurs n'ont pu tenir les 90 minutes que devait durer la partie, car elle n'en dura que 85, M. Vaugel l'écourtant de la différence.

En résumé, excellente journée où l'O.M. paru en grande forme ; nul doute qu'avec l'appoint de Trees au demi centre l'équipe ne connaisse de nouveaux succès.

A Rennes , Séfelin, Schneider, Volveiller, Kaiser et Vaillant furent les meilleurs

Les équipes étaient composées de la façon suivante :

Rennes : Collet, Rose, Seflin, Le Moal, Schneider, Jack Jean, Vaillant, Kaiser, Volveiller, Chauvel Cahour;

O.M. : Di Lorto, Kurka, H. Conchy, Charbit, Kohut II, Rabit, Kohut I, Eisenhoffer, Boyer, Alcazar, Zermani.

P. EVIN

..

.

.

.

.

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.